Comment fonctionne le laser pigmentaire?

Le but du traitement est de provoquer par un effet photo-acoustique la destruction des particules de pigment incluses dans la peau. Balayé sur la zone tatouée, le laser est absorbé par les pigments présents dans la peau et provoque leur éclatement. Il ne les détruit pas : il les fragmente en toutes petites particules. Ces grains pigmentaires microscopiques sont alors éliminés naturellement par l’organisme. Ils sont suffisamment petits pour être digérés par les macrophages (cellules du système immunitaire qui ont pour fonction de détruire les corps étrangers).

On utilise en fonction de la couleur du tatouage, de la  profondeur du tatouage et de la couleur de la  peau deux longueurs d’onde de laser : Le laser Q-Switch 1064 nm ou le Laser Q-Switch 532 nm


En pratique

Quel est le nombre de séances ? A quelle fréquence pratiquer les séances ?

C’est un traitement long nécessitant plusieurs séances, avec un intervalle de deux mois au minimum entre chaque séance sur la même zone.

Il est impossible de prévoir le nombre total de séances nécessaires (de deux à cinq pour un tatouage amateur, jusqu’à dix pour un tatouage professionnel multicolore, de deux à trois pour un tatouage rituel ou accidentel).

L’éclaircissement du tatouage se fait progressivement.

Bien que le traitement par Laser Pigmentaire soit le plus souvent efficace, aucune garantie d’un résultat total et parfait ne peut être donnée.


Douleur

Les impacts lasers sont désagréables et parfois même douloureux dans certaines zones et peuvent donc nécessiter l’application d’une crème anesthésiante locale de contact (EMLA, ANESDERM) deux heures avant la séance sous occlusion.


Suites immédiates

Après passage du rayon laser sur l’ensemble de la zone à traiter, on observe un blanchiment de la peau ou un léger saignement punctiforme. Quelques heures après, les traces blanchâtres sont remplacées par  des croûtelles qui disparaissent en 8 à 10 jours.


Soins locaux

Il faut désinfecter et appliquer un corps gras quotidiennement. Il faut impérativement éviter d’accélérer la chute des croûtelles. La cicatrisation terminée, une certaine proportion des pigments du tatouage aura disparu.

Eviter piscine, sauna, hammam tant que la cicatrisation n’est pas obtenue.


Le risque

– A distance du traitement, il existe un risque faible de cicatrice. Toutefois, dans le cas d’un tatouage très dense en pigment, une légère modification de la surface de la peau en regard du tatouage peut être visible.

– Pour limiter les risques de brunissement des zones traitées il faut éviter les expositions solaires pendant une période de un mois après la séance et une protection solaire par écran total est indispensable dans les suites du traitement.

– Des réactions gênantes pouvant se produire avec la prise de certains médicaments (isotrétinoine), tout traitement médicamenteux en cours ou débuté pendant le traitement Laser doit être signalé.


Devis

Prix de la séance TTC : entre 100 et 260 Euros en fonction de la taille des tatouages