Une Varice :

Une varice est une dilatation permanente d’une veine superficielle. Cette veine se déforme en devenant tortueuse et allongée de façon anormale.

Une varice n’est jamais «naturelle». C’est une conséquence soit d’une faiblesse de la paroi veineuse appelée maladie veineuse chronique soit d’un problème de fermeture des valvules de la veine. Le sang qui est dans les veines retourne au cœur. Les valvules permettent d’empêcher le sang de redescendre. Dans le cas des varices, les valvules ne font pas leur travail et laissent passer le sang qui stagne dans les veines.

Plus rarement, elles peuvent être dues à une anomalie du réseau veineux profond.
Ce n’est donc pas un vieillissement accéléré de la veine.

Il n’est pas nécessaire d’attendre leur apparition pour se rendre chez un médecin. Il est même recommandé de prendre les sensations de jambes lourdes très au sérieux pour éviter les complications.

 


L’évolution des varices des jambes:

Les varices des jambes sont fréquentes et peuvent être à l’origine de complications parfois sévères:

La thrombose veineuse superficielle

Il s’agit de la complication la plus fréquente de la maladie veineuse. Une varice se bouche avec une réaction inflammatoire. Un cordon chaud, rouge et douloureux apparaît sur une partie d’une veine de la jambe ou de la cuisse. Si elle ne se déprime pas lorsqu’on appuie dessus et est très sensible, il est possible qu’elle soit bouchée par un caillot sanguin. C’est une thrombose veineuse superficielle (anciennement para-phlébite), en général peu grave mais qui nécessite une prise en charge par un angiologue

La thrombose veineuse profonde

Ce type de thrombose est plus rare. Il s’agit d’une veine profonde qui se bouche. Le caillot formé peut migrer dans la circulation veineuse et entraîner une embolie pulmonaire. Un bilan est à réaliser pour rechercher les différentes causes, comme une anomalie de la coagulation.

La rupture de varice

Elle peut être spontanée ou faire suite à un traumatisme. Elle survient surtout chez la personne âgée et peut être responsable d’une hémorragie, avec un saignement en jet. Plus rarement, le saignement peut se faire sous la peau. Il est alors responsable d’un hématome qui se déplace le plus souvent vers la plante du pied.


Les complications chroniques des varices des jambes

Le ralentissement de la circulation du sang (stase).Ce ralentissement entraîne l’augmentation de la pression dans les veines superficielles. Cela provoque des complications au niveau de la peau comme :

Un eczéma

Des démangeaisons

La dermite ocre : 

C’est une coloration brune de la peau qui se situe, en général, sur la face interne des jambes.

L’atrophie blanche :

Il s’agit d’une tache blanche arrondie, entourée d’une couronne plus colorée. Elle est située le plus souvent sur la partie basse de la jambe. Elle est à surveiller car elle peut se transformer en ulcère.

L’ulcère de la jambe :

C’est la complication la plus redoutée et le dernier stade de l’évolution de la maladie veineuse. Il s’agit d’une perte de substance de la peau située surtout au niveau des chevilles. Elle peut être de taille variable. L’ulcère peut s’accompagner d’un œdème. En l’absence de traitement, l’ulcère devient chronique. Il ne cicatrise pas et entraîne des risques de surinfection et, dans certains cas rares, de transformation cancéreuse.